Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

La boîte noire

18 Janvier 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Cinéma

Après avoir lu la nouvelle La boîte noire et la bande dessinée du même nom, je boucle ma liste des différentes versions de cette œuvre imaginée par Tonino Benacquista avec le film éponyme.
Celui-ci est sorti dans nos salles obscures fin 2005. Il a été réalisé par Richard Berry et on y retrouve entre autres José Garcia et Marion Cotillard dans les rôles principaux.


Synopsis

A la suite d'un accident de voiture, Arthur est plongé pendant quelques heures dans un coma. Durant sa phase d'éveil, dans un délire verbal, il exprime des phrases incohérentes qui trouvent leurs racines directement dans son inconscient.
A son réveil, il est face à une curieuse énigme : Que faisait-il la nuit sur cette route, proche de Cherbourg ?
Ses phrases inquiétantes, dérangeantes et libératrices ont été notées dans un carnet noir par Isabelle, une des infirmières de l'hôpital. Pour l'aider à répondre à ses questions, Isabelle remet à Arthur, comme si elle lui offrait un trésor, le témoignage écrit de son délire.
Dès cet instant commence pour Arthur une incroyable aventure ; il sera à la fois la victime, le coupable et l'enquêteur...de sa propre vie.
Envahi par les traumatismes de notre inconscient, nous faut-il pour autant écraser les souvenirs qui nous encombrent ?


Mon avis

Je m’attacher ici à parler des aspects cinématographiques de ce film.
Concernant l’histoire de La boîte noire à proprement parler, vous pouvez vous référer à mon article sur la nouvelle.

Tout d’abord j’ai envie de dire que j’ai trouvé l’ensemble très bien filmé, et ce autant du point de vue visuel que sonore.
Certaines scènes sont excellentes, et parfois non dénuées d’un certain humour. Je pense par exemple à la scène de l’interrogatoire du personnage principal par les deux policiers.
Certaines transitions entre deux plans sont également réussies.

Concernant le scénario, le film n’a pas (ou n'a plus ?) grand chose à voir avec les deux autres supports. Si la BD était l’adaptation on ne peut plus fidèle du texte d’origine, le film prend ses distances avec la nouvelle.
Le point de départ est bien sur le même, mais le reste diffère beaucoup, les scénaristes ayant pris des libertés assez importantes, même du point de vue de l’intrigue.
L’aspect « descente aux enfers » du personnage principal, qui tente d’étranges expériences (hypnose, psychotropes) pour retrouver la mémoire, puis sombre peu à peu dans un état proche de la folie, est à mes yeux mieux rendu dans le film (la folie, c’est sûrement plus évocateur à l’écran, visuellement ?).

L’aspect négatif de ce film selon moi est qu’il joue un peu trop avec les poncifs du film d’angoisse.
A force de vouloir faire fort dans le frissonnant, le tout paraît « too much » et certaines scènes ne prennent plus. Pourquoi faire errer Garcia, seul dans Paris ? Qu’apporte vraiment cette scène ?

Cette dérive mise à part, le film La boîte noire par Richard Berry est certes assez différent de la nouvelle d’origine du point de vue scénaristique mais n’en demeure pas moins agréable à voir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article