Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Diamant 13

23 Février 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Cinéma

Diamant 13 est un film français de Gilles Béat, sorti sur les écrans en janvier 2009. Au casting de ce polar, Gérard Depardieu, Olivier Marchal, Asia Argento, etc.
Ce film est adapté du roman d’Hugues Pagan, L’étage des morts – que je n’ai pas lu – initialement paru chez Rivages en 1994.


Synopsis

Mat est flic à la 13ème division nuit de la police criminelle. Personnage insubmersible et solitaire, attiré par les abysses, hanté par ses fantômes, Mat a depuis longtemps perdu l'illusion que la vie est peut-être ailleurs... Jusqu'au jour où son destin bascule sur un coup de fil de son vieil ami Franck, qui lui propose un plan. LE plan. Un détournement d'argent sale et facile, un coup forcément parfait. Tellement parfait que Mat se retrouve bientôt obligé de démonter, entouré d'un carré de dames qui vont de pique à coeur, les rouages d'un système corrompu qui coûtera la vie de son seul et unique ami.


Mon  avis

Si Olivier Marchal n’est pas cette fois derrière la caméra – il est ici acteur, mais aussi à créditer des dialogues et du scénario en collaboration avec Gilles Béat et Hugues Pagan – on retrouve toutefois dans Diamant 13 la noirceur de ses précédents films (voir mon article sur MR73).

Le scénario n’est certes pas des plus complexes, mais l’histoire se laisse suivre très agréablement, ne serait-ce que parce que l’ensemble est bien réalisé, esthétiquement parlant surtout.
Au niveau de l’intrigue, j’ai été assez déçu. Très peu de surprises dans ce film, les quelques rebondissements qui nous sont offerts étant facilement prévisibles, voire téléphonés.

Le plus difficile pour moi aura été d’essayer d’oublier l’acteur Gérard Depardieu pour essayer d’y voir à la place un policier de la brigade de nuit. Je n’y suis jamais vraiment parvenu.
De plus, le personnage qu’il interprète n’est pas très crédible. Il réussit trop facilement ce qu’il entreprend, s’en sort toujours quasiment sans problème, etc.
Heureusement, les autres acteurs sont plus convaincants, et ce jusqu’aux « petits » rôles (je pense surtout aux membres de cet étrange jazz-band).

Au final Diamant 13 est un assez bon polar, qui se laisse agréablement visionner mais ne me laissera pas de souvenirs impérissables.

Même si j’ai été moins emballé par ce film, j’aime bien l'univers (sombre) d’Olivier Marchal et certains de ses futurs films (de ou avec lui) m’intéressent déjà fortement. C’est le cas de L’absolue perfection du crime et de La ligne noire, adaptations de deux romans que j’ai appréciés, respectivement de Tanguy Viel et de Jean-Christophe Grangé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article