Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Echec et rap / Jean-Paul Nozière

23 Février 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar jeunesse

Echec et rap est un roman policier pour la jeunesse du prolifique Jean-Paul Nozière, qui écrit aussi bien pour les jeunes que les moins jeunes.

Ce roman a reçu le Prix "Les mordus du polar 2008" organisé par la BILIPO (Bibliothèque des Littératures Policières) et décerné par de jeunes lecteurs de polars.

Je l'ai découvert par l'intermédiaire du "Prix des lecteurs ados" organisé par la médiathèque de Quimperlé (29).


Résumé

Lili Rigosi, adjudant-chef de la brigade de gendarmerie de Sponge, enquête sur le meurtre de David, vingt-six ans. Dans la main droite de la victime, le meurtrier a laissé une pièce d'échecs : un fou.
Léo, quinze ans, livre dans son journal intime son amour pour Marlène. Il y dit aussi le harcèlement qu'il subit de la part d'un infernal trio de rappeurs adolescents : Diesel, Sugar et Love Me.
Petit à petit, Lili mène ses recherches. Petit à petit, Léo s'enfonce dans la souffrance. Deux histoires en parallèle qui racontent un destin en marche.


Mon avis

J’ai lu quelques romans de Jean-Paul Nozière à l’adolescence – Maboul à zéro, Un jour avec Lola, Le rebelle de quatrième (republié en 2005 sous le titre Si tu savais, Tobby...) – qui m’ont laissé de bons souvenirs. Je l’ai encore croisé assez récemment puisque son roman Je vais tuer mon papa, paru chez Rivages/Noir a été sélectionné pour le Prix SNCF du Polar 2008.

J’ai donc retrouvé dans Echec et rap la plume reconnaissable de l’auteur alliant simplicité et efficacité tout en gardant une appréciable qualité littéraire.
Les personnages ne sont pas inintéressants, mais leur psychologie n’a pas été autant fouillée qu’elle aurait pu l’être, ce qui m’a un peu déçu.

Le point fort d’Echec et rap est bien son intrigue, à la fois simple et diaboliquement efficace.
Pas besoin d’être bien sorcier pour savoir que deux intrigues parallèles dans un polar sont très souvent amenées à se rencontrer.
Ici – vous comprendrez que je ne peux pas trop vous en dire sans vous ruiner la surprise – c’est cette rencontre qui est vraiment excellente, Nozière ayant fait preuve d’une grande intelligence en la matière.

Un petit détail qui m’a bien plu : à l’instar d’un Ken Bruen, l’auteur distille au compte-goutte quelques références, même en matière de littérature policière puisqu’il cite le grand Herbert Lieberman et son roman La fille aux yeux de Botticelli ou encore L’usine à lapins (de Larry Brown).

Au final Echec et rap est un roman policier pour la jeunesse ma foi réussi qui devrait au minimum plaire aux ados.



Echec et rap, Jean-Paul Nozière, Nathan (2007), 177 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

background check 12/01/2012 11:36

As-tu déjà lu les romans de Michel Folco ? Puisque tu as aimé le style de Jean Teulé, je te les recommande.