Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Le dernier testament / Philip Le Roy

23 Juillet 2007 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Le dernier testament est le troisième roman de Philip Le Roy, et le premier mettant en scène le personnage de Nathan Love, que l'on retrouve notamment dans La dernière arme (voir article sur ce blog).
Ce polar initialement publié au Diable Vauvert a reçu le Grand Prix de Littérature Policière 2005.

Derniertestament.gifRésumé

Judée, en 70 après J.-C.: Yehoshua Ben Yossef enterre son testament.
Fairbanks, de nos jours: une équipe de scientifiques, travaillant sur le mystérieux projet Lazare, est massacrée dans un laboratoire clandestin de recherche clinique. Parmi les victimes, deux pris nobel de médecine, un agent du FBI et un cobaye humain dont l'autopsie révèle qu'il était déjà mort. Bientôt des créatures monstrueuses rôdent par moins quarante autour de la ville... Le FBI rappelle alors Nathan Love, crack du profiling rompu aux arts martiaux et adepte du zen, qui vit reclus depuis le meurtre de sa femme.
Faisant équipe avec une Esquimaude, Nathan va enquêter sur une série de meurtres de plus en plus violents de l'Alaska à la Californie, de l'Europe aux Philippines et des plus hautes officines secrètes du pouvoir américain jusqu'au Vatican... pour lever le voile sur l'un des secrets les mieux gardés de l'humanité: le testament de Yehoshua Ben Yossef, dit Jésus.

Mon avis

Comme dans La dernière arme, je trouve que le personnage de Nathan Love est un peu trop indestructible pour être humain, et de ce fait, il ne me plaît guère et je ne parviens pas à m'identifier à lui. Ce (grand) défaut mis à part, ce polar est très bien construit, riche en suspense et en rebondissements. On voyage beaucoup également, ce que j'apprécie. Il plaira aux amateurs de conspirations religieuses, comme aux passionnés de polars. Bien que je ne sois pas particulièrement fan de Le Roy, notamment à cause de son personnage de Love, je comprend que ce livre ait reçu le Grand Prix de Littérature Policière 2005.
Je voulais également tirer mon chapeau à l'éditeur, qui ne publie pas énormément, mais dont j'apprécie les choix.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article