Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Darling Jim / Christian Mørk

19 Décembre 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar scandinave

Darling Jim est un roman noir de Christian Mørk, auteur né au Danemark et résidant aux États-Unis. C'est d'ailleurs pourquoi son intrigue se déroule en Irlande !
Darling Jim faisait partie de la sélection automnale du Prix SNCF du Polar.


Darling-Jim.jpgRésumé

Castlebownbere – Irlande - « Il n’y a pas si longtemps ».
Lorsqu’on retrouve Moira Hegarty et ses deux nièces, Fiona et Róisín, assassinées sauvagement, les habitants sont sous le choc. Ces meurtres demeurent un mystère jusqu’au jour où Niall, le jeune postier du village, récupère une enveloppe contenant le journal intime de Fiona. C’est en lisant son histoire qu’il découvre l’existence de Jim Quick : un Seanchaì, conteur de légendes irlandaises. Il comprend vite que Jim, au charme vénéneux, sème la mort sur sa route…


Mon avis


Si Jim, l'un des personnages principaux de ce roman est un Seanchaì – comprenez un conteur traditionnel irlandais – ce n'est sûrement pas un hasard. On apprend en fin de roman que Christian Mørk a passé un bon moment en Irlande pour préparer son roman et nul doute qu'il en a écouté des histoires de l'île avant d'écrire celle-ci.
L'idée du roman lui est venue de la lecture d'un fait divers assez morbide : la découverte des corps d'une tante et de deux de ses nièces dans une même maison. Dans la version réelle, il semblerait qu'il s'agisse de suicides mais l'auteur s'est dit que cette situation pas banale pourrait être un bon point de départ pour un roman noir. Il a vu juste, encore fallait-il créer l'histoire qui allait découler de ce fait divers et la mener jusqu'au bout avec son propre talent de conteur, et parfois son humour comme dans cet extrait du journal intime d'une des soeurs.

« Je me suis retournée, le regard perdu sur les majestueux chalutiers qui rentraient au port, les cales chargées de harengs et j'ai jeté un coup d'oeil à la grand-place. Comme je détestais cette vue !
Désolée, ma ville natale ne m'a jamais inspiré cette nostalgie dont les guides touristiques vous rebattent les oreilles. Et c'est toujours vrai. Tu sais, comme dans les pubs débiles pour Irish Spring, la marque d'eau minérale, qui met en scènes des Cailíns aux cheveux roux qui se penchent de leur cheval pour donner un baiser fougueux à un type au visage buriné à la George Clooney, en casquette et gilet de tweed, sur fond de violons invisibles jouant des gigues, jusqu'à te donner des envies de meurtre. »


Raconter, c'est ce que fait Mørk avec grand talent, notamment dans la construction de son histoire, qui alterne intelligemment les points de vue, pour mieux berner le lecteur. On suit tout d'abord Niall, un facteur qui retrouve le journal d'une des trois soeurs et semble prêt à tout – quitte à perdre son emploi – pour connaître le fin mot de cette histoire qui a fait couler beaucoup d'encre dans le pays. On change ensuite de point de vue en lisant, tout comme Niall, le journal d'une des soeurs qui racontent entre autres choses l'arrivée de Jim dans la vie du village. Le lecteur peut aussi goûter par moments aux légendes irlandaises racontées par Jim à l'assemblée, subjuguée par son charisme.

Bien qu'on connaisse rapidement l'issue véritable de l'histoire du fait des choix narratifs de l'auteur, l'intrigue n'en demeure pas moins intéressante jusqu'au bout et  Mørk distille les informations petit-à-petit, alternant les passages de pure action ou de suspense avec les légendes et même un peu de romance.

Une bien belle découverte que celle de ce Christian Mørk. J'attends maintenant un prochain roman pour confirmer cette bonne impression laissée par Darling Jim.



Darling Jim (Darling Jim, 2007) de Christian Mørk, Le serpent à plumes (2009). Traduit de l'anglais (États-Unis) par Agnès Jaubert, 382 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

cynic63 21/12/2009 10:01


D'accord avec le premier commentaire. Une des forces du livre réside en ceci que l'on ne s'aperçoit du côté peu crédible des "journaux intimes" qu'après coup tellement on est subjugué par le récit.


Hannibal 22/12/2009 17:32


D'accord avec toi, d'autant plus que cet aspect ne m'avait pas gêné à la lecture.
Grâce à son talent de conteur, Mork nous embarque complètement dans son histoire, nous faisant oublier de tenir compte à la véracité de certains aspects de son histoire. C'est là la marque d'un
grand je pense.


bene 21/12/2009 08:16


J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce Darling Jim. J'ai aussi hâte de lire un second roman de Mork!!


Hannibal 22/12/2009 17:29


Son prochain roman sera attendu en France apparemment. Espérons qu'on n'ait pas trop à patienter.


Pierre FAVEROLLE 20/12/2009 08:54


D'accord avec toi. Très original par le sujet et son traitement. Mork fait un très bon Seanchai


Hannibal 20/12/2009 23:12


Sur le dernier point, il n'y a pas photo. En espérant un prochain roman de l'auteur assez rapidement.


A_girl_from_earth 20/12/2009 00:53


J'ai beaucoup aimé cette découverte moi aussi, bien que j'ai trouvé assez invraisemblable que les nièces puissent écrire aussi bien dans leurs conditions de détention.:)


Hannibal 20/12/2009 23:06


Tu as raison de soulever ce point. Ce n'est effectivement pas forcément très crédible mais c'est bien là un des seuls défauts de ce livre.