Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Aurora, Minnesota / William Kent Krueger

13 Juin 2013 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar américain

Aurora, Minnesota / William Kent Krueger

Aurora, Minnesota (Iron Lake pour la v.o.) est un roman policier de William Kent Krueger paru aux États-Unis en 1998. Il a été traduit en France par Philippe Aronson et publié au Cherche-Midi en 2011.

Résumé


Malgré la tempête de neige qui s'abat sur Aurora, le jeune Paul Le Beau va livrer ses journaux. Il en a presque fini avec sa tournée lorsqu'il arrive devant chez le juge Parrant. Voyant la porte entrouverte, il entre, pour trouver le corps du vieil homme, qui s'est fait sauter le caisson au fusil de chasse. Mais ça, on ne le sait pas tout de suite...

La mère de Paul signale sa disparition. Lorsque la police, qui a entre temps découvert la mort du juge, se rend compte qu'il y a de fortes chances que Paul soit allé chez lui, elle craint le pire. Le jeune homme a-t-il vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir ? L'a-t-on fait taire définitivement ?

Mon avis

Aurora, Minnesota est paru aux États-Unis il y a quinze ans et a reçu dans la foulée les prix les plus prestigieux du polar comme l'Antony Award et le Barry Award. Coup de maître pour un coup d'essai puisqu'il s'agit du premier roman de William Kent Krueger. C'est aussi la première enquête de Corcoran « Cork » O'Connor, l'ancien shérif d'Aurora, encore apprécié de ses concitoyens, qui continuent de le solliciter bien qu'il ait été démis de ses fonctions après une terrible affaire.

Cork est un personnage charismatique auquel on s'attache rapidement. Après avoir perdu son travail, il est en passe de perdre ce qui lui reste de plus cher, sa famille. En effet, sa femme Jo ne l'aime plus et envisage de le quitter, avec leurs enfants. Cork est complètement perdu, entre l'envie de conserver ses proches et le désir qu'il sent monter en lui à chaque fois qu'il retrouve la magnifique Molly, serveuse au Pinewood Broiler.


Wally Schanno, le nouveau shérif, n'avance guère dans son enquête et n'a d'autre choix que de solliciter Cork, lequel semble avoir déjà quelques idées sur la question. Et si le juge ne s'était pas suicidé ? Les deux rivaux ne sont pas au bout de leurs surprises...

William Kent Krueger signe un polar de grande qualité, à l'intrigue riche et passionnante, et aux nombreux rebondissements. Les personnages ne sont pas épargnés mais l'ensemble n'est pas trop sombre, les quelques scènes violentes étant atténuées par des moments plus doux. Cork a beau être un dur à cuire, il est souvent émouvant, dans sa relation avec Molly comme avec ses enfants.

S'étendant sur plus de cinq cents pages, le roman n'est jamais ennuyant, même lorsque l'auteur prend le temps de décrire les rigueurs du climat au Minnesota ou quand il fait la part belle aux Indiens et à leurs légendes, Windigo en tête.

Avec Aurora, Minnesota, William Kent Krueger a fait une entrée très remarqué dans le monde littéraire. Pas étonnant tant ce roman cumule les qualités. Maîtrisé du début à la fin, ce polar fait aussi la part belle aux sentiments et le lecteur se souviendra longtemps de certaines scènes, notamment celle d'une mort, rendue aussi belle que bouleversante par la plume de l'auteur. Cette première enquête de Cork, hautement recommandable, est loin d'être la dernière. En effet, la série comporte déjà une douzaine de titres outre-Atlantique. En France, on peut déjà retrouver Cork dans Les neiges de la mort, A l'heure où blanchit la campagne et Blood Hollow.

Aurora, Minnesota (Iron Lake, 1998) de William Kent Krueger, Cherche-Midi (2011). Traduit par Philippe Aronson, 509 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Hannibal 05/09/2013 18:56

Je lirai le prochain à l'occasion. Je pourrai dire si je l'ai trouvé meilleur ou moins bon.

En savoir plus 15/08/2013 15:44

Merci!

BMR 07/08/2013 15:30

Donc on a lu mais pas vraiment accroché. L'écriture nous a paru peu fluide (serait-ce la traduction ? pas sûr) et ne nous a pas aidé à embarquer à l'arrière de la moto-neige.
Plutôt classique et gentillet avec une intrigue à rebondissements, mais beaucoup trop imbriquée aux coucheries du héros. On lit tout ça sans déplaisir mais pas vraiment avec passion.
C'est le premier roman de William Kent Krueger paru en 1998 et il y en a toute une série qui arrive en français. Peut-être faudra-t-il refaire une tentative avec un roman plus récent et plus abouti ?

BMR 06/07/2013 13:10

Donc on a lu mais pas vraiment accroché. L'écriture nous a paru peu fluide (serait-ce la traduction ? pas sûr) et ne nous a pas aidé à embarquer à l'arrière de la moto-neige.