Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Muti / Caryl Férey

14 Juin 2010 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Muti, souvenez-vous, c'est ce feuilleton noir signé Caryl Férey dont les quinze épisodes nous ont été délivrés au jour le jour sur le site du quotidien Le Monde (et plus précisément par ici).

 

« Ce que l'on pouvait trouver dans cette étendue désertique :


Bouteilles de Castle Lager plus ou moins enfouies : 197
Mégôts de cigarette plus ou moins biodégradés : 18512
Mue de serpents : 18
Jantes de voiture : 5
Pot d'échappement : 1
Appareil téléphonique en état de marche : 1
Téléphones détruits : 23
Piles : 97
Chaussures de football : 3
Chaussures en cuir : 78
Chaussures de randonnée : 1/2
Tongs et autres sandales : 312
Préservatifs usagés : 56
Dagga : 1 kilo (perdu par une mule affolée)
CDs : 5
Pantalons : 45
T-shirts déchirés : 18
Sacs en plastique : 876
Cadavres de mouette : 235
»

 

http://rivieres.pourpres.net/divers/muti.jpgDans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé les « plus » apportés par le côté multimédia de l'oeuvre. Pour chaque scène, plusieurs choses sont « cliquables », nous donnant accès tantôt à des informations textuelles supplémentaires (c'est le cas de la liste ci-dessus, qui apparaît quand on clique sur le terrain vague où a été retrouvé la victime), tantôt à de la musique, de la vidéo...

 

« Ce qu'il y a de mieux dans la vie, c'est la mort : c'est elle qui crée cette intensité. »


Chacun des quinze épisodes, assez courts, se termine de façon à nous donner envie d'en savoir plus. L'écriture de Caryl Férey, aisément reconnaissable, est bien là, avec cette noirceur, ces phrases sèches, parfois cinglantes, ce souci du détail, cette connaissance des sujets abordés, cette envie de coller au plus près à la réalité, bref, tout ce qui la caractérise et que l'on aime à retrouver à chaque fois qu'on ouvre un de ses livres.

 

« Saul aimait sa femme et il baisait avec toutes les autres. »

 

On reconnaît aussi aisément ses préoccupations. La Coupe du monde n'est que l'occasion qu'à su saisir Caryl Férey au bond pour nous reparler - après l'excellent Zulu - de ce pays aux multiples contradictions, de la pauvreté, de la violence, et de ce terrible fléau qu'est le sida, tout cela en mêlant fiction et réalité.

 

« Une ministre de la santé avait bien dit qu'on pouvait se guérir du sida avec de l'ail ou du jus de citron, ou en prenant une douche... »

 

Là où le projet Muti atteint ses limites, c'est au niveau de l'intrigue, qui, format oblige, n'a pas pu être développée comme elle aurait sûrement pu l'être si l'auteur avait bénéficié d'une plus grande marche de manoeuvre. L'histoire qu'il nous raconte est très intéressante, les idées sont bonnes, les personnages aussi, mais on sent que l'auteur a du faire court, qu'il a du se retenir de développer un certain nombre d'éléments, comme il sait pourtant si bien le faire. Difficile de faire de ce texte une nouvelle quand il y avait là matière à un roman.

Reste à savoir ce que fera J'ai lu – partenaire du projet – de cette nouvelle. Les textes figurant à droite à gauche lorsqu'on clique sur l'image y figureront-ils ? Si oui, comment seront-ils intégrés au texte principal ?
Les omettre serait vraiment dommage, mais les intégrer de manière un peu artificielle ne serait pas beaucoup mieux. C'est là qu'on se rend compte des limites du papier en comparaison au support multimédia. Peut-être l'auteur pourra-t-il reprendre son texte de manière à l'adapter à ce nouveau support, offrant ainsi une deuxième vie à son texte ? C'est ce que l'on peut souhaiter.

Malgré ma réserve concernant le format, cette expérience est plutôt une réussite à mes yeux et j'espère revoir ce type d'oeuvre à l'occasion.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nina 14/09/2010 16:04


En géneral,je lis tout ce que je trouve de cet auteur(au moins,ça ne laisse pas insensible),mais là.....je suis un peu perdue.


Hannibal 24/09/2010 11:36



C'est pas forcément anormal, attendu qu'il s'agit là d'une oeuvre de commande, dans un format ou l'auteur n'a pas la même liberté que d'habitude pour s'exprimer...



Margotte en noir 30/06/2010 13:37


J'ai suivi jusqu'à la moitié puis j'ai abandonné... L'aspect jeu vidéo n'a pas fonctionné aussi bien que l'écrit car j'aime beaucoup les romans de cet auteur.


Hannibal 01/07/2010 22:32



Muti devrait sortir en format plus classique - sur du papier - chez J'ai lu mais je n'en sais pas plus pour le moment...



alain 16/06/2010 20:38


J'aime bien l'idée. Mais j'ai du mal à suivre ..


Hannibal 25/06/2010 21:52



Pour suivre plus facilement, faudra attendre la parution de la nouvelle, mais tu risques alors de perdre du contenu forcément...