Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Les "oubliés" de 2009

9 Janvier 2010 , Rédigé par Hannibal

Vous l’aurez peut-être compris en parcourant mon bilan après avoir désespérément cherché mes notes de lecture concernant Robe de marié, Un été ardent ou encore Smonk : je dois avouer que plusieurs romans sont passés à côté d’une chronique, faute de temps (et je ne parle pas des BD !).

Malheureusement pour cette douzaine de romans, je n’aurai pas plus de temps en 2010 (avec la fin des études et un nouveau boulot depuis novembre) et plus il passe (le temps), plus les chances que je publie un jour quelque chose au sujet de ces livres s’amincissent.
Les citer avec un petit commentaire est déjà le minimum que je puisse faire.

J’ai donc lu en 2009 outre les titres déjà présents sur le blog :

Ordo de Donald Westlake
: un très bon petit roman noir (par la taille) de Westlake à propos des mésaventures d’un pauvre marin.

Le facteur sonne toujours deux fois de James Cain : un classique du roman noir sur le triangle amoureux, plusieurs fois adapté, qui mérite d’être (re)découvert par les amateurs de noir.

Robe de marié de Pierre Lemaître : un thriller de grande qualité, notamment dans la construction de l’intrigue, particulièrement brillante. Très efficace, difficile à lâcher en cours de route.

La mauvaise heure de Denis Mina : Un bon roman noir écossais avec un personnage principal - une jeune journaliste prénommée Paddy - très attachant et bien ancré dans le décor du Glasgow des années 1980.

Le soldat et le gramophone de Saša Stanišic : un beau roman sur l’après-guerre en Ex-Yougoslavie. Une belle écriture, parfopis très originale dans le style, et un propos très intéressant.

Le crado pince fort de Gordon Zola : une parodie tintinesque délirante, dans la même veine que Le vol des 714 porcineys. A réserver à ceux qui n’ont pas peur des jeux de mots capilotractés (comme dirait l’autre) !

Smonk de Tom Franklin : un western complètement déjanté mais très efficace que j’ai pris un grand plaisir à lire. Une belle brochette de personnages bien frappadingues. Si vous aimez ce genre-là, allez-y !

Das System de Karl Olsberg : un thriller technologique à base de virus informatique qui propose quelques très bonnes idées mais qui ne m’a pas totalement convaincu, dans l’écriture notamment.

Fakirs d’Antonin Varenne : un roman noir que j’ai trouvé plutôt bon lors de sa lecture mais dont je me rends compte avec effroi (serait-ce les prémices d’un Alzheimer précoce ?) qu’il ne m’en reste déjà presque plus rien – mes notes mises à part –  à peine six mois plus tard ! Faudrait peut-être bien que je le relise du coup…

Un été ardent d’Andrea Camilleri : une bonne enquête de Montalbano, où l’on retrouve un Camilleri enjoué et truculent (contrairement à celui du Tailleur gris).

Ze big slip d’Hervé Prudon : une belle déconnade de l’auteur. Un court roman noir parodique assez cocasse et plutôt réussi dans son genre qui m’a bien fait rire (y a qu’à voir le titre !).

Trouille de Marc Behm : un roman noir efficace, tout étant dans l'ambiance oppressante dans laquelle nous fait évoluer l'auteur. Le roman porte d'ailleurs bien son nom puisque le lecteur flippe presque autant que son personnage principal, paranoïaque de première.

Le maître des noms de Josef Ladik : un thriller d’anticipation plutôt réussi, premier roman d’un jeune juge d’instruction français spécialiste de la cybercriminalité. D’excellentes idées, un peu desservies il est vrai par quelques longueurs.

L’homme aux cercles bleus de Fred Vargas : un (très) bon Vargas, lu à l’occasion de la diffusion de l’adaptation en téléfilm – assez réussie d’ailleurs. On y retrouve les qualité de l’auteur : belle écriture, humour, personnages hauts en couleurs, excellents dialogues.

En espérant n’avoir pas autant de romans non chroniqués à vous présenter fin 2010.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Marc Laherrère 15/01/2010 23:51


Si tu as aimé Trouille, la collection Rivages/Casterman en a fait une adaptation BD très réussie (avec la collaboration de Oppel pour le scénario).


Hannibal 21/01/2010 22:21


J'étais au courant mais merci de le rappeler Jean-Marc !
J'essaierai de la lire à l'occasion.


jeanjean 13/01/2010 16:05


Tenir un blog est chronophage, c'est sûr...
Je vois que tu es en train de lire Marignac. c'est comment ?


Hannibal 14/01/2010 22:20


C'est clair, à qui le dis-tu, et tu dois en savoir quelque chose en plus !
Le Marignac, je viens de le terminer. On ne peut pas dire que ce soit mauvais mais je n'ai pas trop aimé dans l'ensemble. Je cogite un peu sur le pourquoi du comment et j'essaie de faire un papier.


Béatrice 12/01/2010 17:54


Bonjour !
Je vois parmi que vous avez beaucoup apprécié Les coeurs déchiquetés, d'Hervé Corre. C'est aussi l'un des romans noirs qui m'a le plus touchée, cette année
(http://blackspirit.blogs.letelegramme.com/archive/2009/09/19/les-coeurs-dechiquetes.html#more). Quant au Maître des noms, je l'ai lu, et trouvé que l'intrigue était plutôt bien vue :
http://blackspirit.blogs.letelegramme.com/archive/2009/04/21/le-maitre-des-noms.html
Je reviendrai régulièrement découvrir vos Coups de coeur et découvertes...
Bonnes lectures !
Béatrice


Hannibal 14/01/2010 22:31


Merci beaucoup Béatrice !
Bonnes lectures également !


cynic63 09/01/2010 11:06


Ah et bien, cela en fait pas mal....Je dois avouer en avoir un peu moins que toi mais dire que je n'ai rien écrit sur Carlos Salem, c'est déjà un sacré péché...


Hannibal 09/01/2010 22:53


Et oui, malheureusement.
Et puis j'en avais même oublié un dans ma rubrique "oubliés" que j'ai rajouté depuis, à savoir La mauvaise heure de Denise Mina. Là, je crois qu'ils y sont tous.
Quant au Salem, je l'ai acheté suite au concert d'éloges que j'ai pu entendre, mais il attend toujours son heure.