Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Guerre sale / Dominique Sylvain

17 Mars 2011 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Guerre sale – paru en janvier dernier chez Viviane Hamy dans la collection Chemins Nocturnes – est le nouveau roman de Dominique Sylvain. On y retrouve les personnages de Lola Jost et Ingrid Diesel, qui n'en sont pas à leur première enquête.

 

 

Guerre saleRésumé

 

Un corps méconnaissable est retrouvé à la piscine de Colombes. La victime a été brûlée vive, un pneu autour du cou, à la manière des pires tortures haïtiennes. L'homme est rapidement identifié. Il s'agit de Florian Vidal, un jeune et prometteur avocat parisien spécialisé dans les relations franco-africaines. Le commandant Sacha Duguin est chargé de l'enquête.
L'information sur cette mort atroce parvient rapidement aux oreilles de Lola Jost, qui n'en revient pas. Pour l'ex-commissaire, cette affaire a incontestablement un rapport avec la mort de Toussaint Kidjo. Cinq ans plus tôt, son collègue avait subi le même sort funeste, et malgré tous les efforts déployés par Lola, l'enquête n'avait jamais abouti, provoquant même le départ anticipé à la retraite de la policière, profondément touchée par ce décès. Très proche de Toussaint, Lola va tout faire pour découvrir la vérité.

 

 

Mon avis

 

« Une femme avait remué ciel et terre pour tenter de découvrir la vérité : Lola Jost. Le lieutenant travaillait sous ses ordres au commissariat du 10e arrondissement. Toutes les pistes avaient été investies mais la commissaire s'était entêtée, mobilisant du personnel pendant des mois. La hiérarchie avait mis le holà, considérant qu'elle délaissait les affaires courantes pour courser des chimères. Du coup, Lola avait pris la porte, non sans balancer quelques phrases assassines. Son départ, un an avant sa retraite officielle, avait du en soulager plus d'un. Et en chagriner pas mal d'autres, à commencer par ses coéquipiers.

Lola ne se laissait pas oublier facilement. Sacha avait fréquenté l'ex-commissaire, et surtout sa meilleure amie, l'Américaine Ingrid Diesel. Une histoire courte et intense qu'il croyait avoir remisée dans un recoin de sa mémoire, occupé qu'il était à ses nouvelles fonctions. Qui eût cru qu'Ingrid et Lola débouleraient une fois de plus dans sa vie ? Il n'était pas persuadé que ce soit une bonne nouvelle. »

 

Guerre sale marque le grand retour aux affaire du duo Jost/Diesel, le binôme récurrent et sympathique de Dominique Sylvain. Lola est une policière à la retraite au caractère bien trempé, à laquelle les habitants n'hésitent pas à demander un coup de main pour résoudre leurs problèmes. Ingrid, quant à elle, est une magnifique Américaine qui gagne sa vie de jour (en tant que masseuse) comme de nuit (en s'effeuillant sur la scène d'un cabaret parisien). A elles deux, elles forment un tandem de détectives de choc qui a résolu de nombreuses affaires, dans Passage du désir et L'absence de l'ogre (roman avec lequel j'avais découvert l'auteur) notamment.

 

« Lola était certes en retraite, mais sa réputation était telle que les gens du quartier n'hésitaient pas à la solliciter pour régler leurs problèmes. Son amie Ingrid et elle formaient un tandem de détectives amateurs et bénévoles ayant quelques succès à leur actif. Plus risqué que le scrabble et les puzzles, mais plus efficace pour lutter contre la neurasthénie. Mais cette fois, l'enjeu était de taille, et Sacha n'avait aucune intention de céder un pouce de terrain. »

 

On retrouve aussi le commandant Sacha Dugain, un admirateur de Sun Tzu qui cite L'Art de la Guerre dès qu'il en a l'occasion. Celui qui est par ailleurs l'ex d'Ingrid est toujours accompagné de son jeune collègue Ménard. L'auteur aime bien ses personnages, cela se sent, et ceux-ci le lui rendent bien. Chacun d'eux est unique et tous sont très bien dépeints, y compris les personnages (très) secondaires. Certains sont graves, d'autres plus comiques, comme Luce Chéreau, la policière nymphomane ou Arthur, un cousin de Ménard que Sacha a embauché pour repeindre sa maison. Les travaux s'éternisent et le pseudo-peintre, qui vide plus de packs de bière que de pots de peinture, commence sérieusement à énerver l'inspecteur, ce qui donne lieu à quelques scènes cocasses et mémorables. Ainsi, l'humour ne manque pas, en particulier dans les dialogues, très savoureux, surtout quand Ingrid essaie de comprendre les subtilités de la langue française.


Pourtant, l'atrocité du crime et les sujets abordés ne prêtent guère à la rigolade. Vidal était le bras droit de Richard Gratien, l'avocat incontournable des relations franco-africaines, et l'enquête semble rapidement s'orienter vers les affaires de la Françafrique. Le meurtre a-t-il un rapport avec l'un de ces gros contrats sur lesquels les deux hommes travaillaient ? L'écriture caractéristique de Dominique Sylvain fait une fois de plus merveille : elle est limpide, sans fioritures, et l'auteur va même jusqu'à soigner les transitions entre les chapitres pour le plus grand plaisir du lecteur. Pour autant, cela n'est jamais fait au détriment de l'intrigue, assez complexe mais efficace, qui tient en haleine du début à la fin... et même un peu plus.

Auteur d'une douzaine de romans, Dominique Sylvain, assurément l'une des plus belles voix du polar français actuel, signe avec Guerre sale un texte enlevé, dans la lignée des précédents, et sans doute même un ton au-dessus. Vivement la suite !

 


 

Guerre sale de Dominique Sylvain, Viviane Hamy/Chemins Nocturnes (2011), 317 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel 29/03/2011 20:16


Je te les conseille tous, sauf celui là ! d'où ma désolation


Hannibal 30/03/2011 20:12



OK, c'est noté, merci !


J'ai préféré celui-ci à L'absence de l'ogre, qui m'a moins marqué même si j'avais déjà passé un bon moment de lecture.
J'ai Manta Corridor à la maison mais je vais peut-être essayer de lire Passage du désir avant...



alain 20/03/2011 10:24


J'aime beaucoup. Elle sera à Lamballe cette année..


Hannibal 28/03/2011 22:36



Super !



Michel 18/03/2011 21:10


Désolé, mais j'ai un avis inverse, j'ai adoré tous ces autres livres et pourtant celui là m'a semblé creux, vide.
avec un début poussif, lent, ragotant sur le passé du commissariat...
bref un abandon !


Hannibal 28/03/2011 22:31



Tu n'as pas à en être désolé. Moi, je peux pas trop me prononcer parce qu'à part L'absence de l'ogre, je n'ai rien lu de Dominique Sylvain.


D'ailleurs, lesquels conseillerais-tu en priorité à quelqu'un souhaitant découvrir cet auteur ?



Pierre FAVEROLLE 17/03/2011 20:19


Salut Hannibal, ce roman fut une belle découverte pour moi, un coup de cœur Black Novel tant le plaisir est grand. D'ailleurs, dans la foulée, j'ai acheté 6 de ses romans qui ont été réédités chez
Points.


Hannibal 17/03/2011 20:56



Ben oui, y a pas de mal à se faire du bien !


J'avais aimé L'absence de l'ogre mais pas autant que celui-ci. Ce Guerre sale m'a comme toi donné envie de lire d'autres romans de l'auteur (j'ai notamment Manta
Corridor à la maison).