Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Chamamé / Leonardo Oyola

16 Novembre 2012 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar sud-américain

Chamamé est un roman noir de l'Argentin Leonardo Oyola, le second traduit en français après Golgotha, toujours chez Asphalte.


http://polars.pourpres.net/img/uploads/15062012151700sd.jpgRésumé

Perro Lascano et son ami Noé, un fou de Dieu qui s’autoproclame pasteur, se connaissent depuis longtemps. Ils se sont rencontrés en prison et font depuis des affaires ensemble, pas très légales bien sûr les affaires : braquages, enlèvements... Dans le milieu de la pègre locale, ils sont respectés et tout va bien pour eux, merci. Enfin, ça, c'était avant que Frère Noé trahisse son compadre. Depuis, Lascano n'a plus qu'une idée en tête, retrouver son ex-complice, régler ses comptes, et pourquoi pas lui régler son compte.


Mon avis

Le moins qu'on puisse dire est que l'action ne manque pas dans Chamamé, titre pour lequel Leonardo Oyola a reçu en 2008 le prix Dashiell Hammett de la Semana Negra, récompensant le meilleur roman noir écrit en espagnol. L'auteur argentin nous offre deux cents pages de chasse à l'homme virile et furieuse, avec quelques scènes de castagne mémorables au passage – on imagine facilement une adaptation sur grand écran façon Robert Rodriguez.

 

L'écriture, au service de l'action avant tout, ne s’embarrasse pas de fioritures : les phrases sont souvent courtes et vont à l'essentiel. Le tout est entrecoupé de nombreux flashbacks concernant Perro et Noé et permettant de mieux cerner le comportement de ces deux delincuentes aux tempéraments finalement bien différents.

 

Un bon son poussé à fond dans la voiture, une pièce dans le juke-box du bar, une ritournelle dans le crâne : la musique est omniprésente, y compris dans les dialogues, et autant dire que c'est plutôt rock&roll. On retrouve en fin d'ouvrage les références de tous les morceaux évoqués et l'auteur propose également une playlist personnelle, pour qui souhaite lire en musique.

Si on l'avait déjà entrevu avec Golgotha (écrit après cet opus, bien que paru en France avant), Leonardo Oyola confirme avec Chamamé qu'il possède un réel talent de conteur. Il parvient à embarquer son lecteur en quelques phrases pour ne plus le lâcher en route jusqu'au terminus. On est bien loin ici des enquêtes de Miss Marple, et les bandidos tournent plutôt à la tequila qu'à la cup of tea, aussi ce type de roman ne plaira sans doute pas à tous les publics. Maintenant, si vous aimez les fictions où la castagne et la testostérone règnent en maître, y a pas de tromperie sur la marchandise, c'est de la bonne came.



Chamamé (Chamamé, 2007) de Leonardo Oyola, Asphalte (2012). Traduit de l'espagnol (Argentine)  par Olivier Hamilton, 216 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

www.qspray.com 10/09/2014 09:28

Crime novels have a huge fan base. The stories of Sherlock Holmes is world famous and even though, you cannot put Chamamé written by Leonardo Oyola into this category, there are many events to satisfy the reading needs of book lovers.

Guillome 17/11/2012 15:43

un polar qui m'a bien décoiffé! et effectivement loin des enquêtes de Miss Marple!

Hannibal 22/11/2012 16:02



C'est clair !



Pierre FAVEROLLE 16/11/2012 20:42

Encore une fois, nous sommes d'accord hannibal. Il y a de quoi s'éclater avec ce titre ! Amitiés

Hannibal 22/11/2012 16:01



C'est clair.
Après je pense aussi que ça peut ne pas plaire à pas mal de lecteurs de polars.