Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Zulu / Caryl Férey

20 Août 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Zulu est le dernier roman de Caryl Férey paru à la Série Noire, en avril 2008.


Cette critique est publiée dans le cadre de l’opération Masse critique du site Babelio qui permet de partager vos lectures avec d’autres lecteurs.


Résumé

Ali Neuman a connu les pires horreurs durant son enfance. Aujourd’hui premier Zoulou à occuper un poste à responsabilité au sein de la police du Cap, il tente difficilement de se reconstruire.
Une jeune fille blanche est retrouvée sauvagement assassinée dans un jardin botanique, préalablement droguée par une substance inconnue.
A côté de ça, Joséphina, la mère d’Ali, se fait agresser dans la rue par un enfant, que le jeune chef de la police criminelle veut à tout prix retrouver.
Autant dire que le travail ne manque pas pour Neuman, qui va mener ces deux enquêtes de front, avec l’aide de ses collègues, dans les townships et autres coins mal famés de l’Afrique du sud.


Mon avis

« Le capitaine soupira tristement. Pas tant de la mauvaise foi que de l’impuissance. Il en arrivait pour ainsi dire tous les jours, par groupes ou isolés, des gens en fuite qui avaient vu leurs champs brûler, leurs maisons pillées, leurs amis tués, leurs femmes violées sous les yeux de la famille, ou alors chassés par le pétrole, les épidémies, les sécheresses, les renouveaux nationaux bâtis à coups de machettes, d’ethnocides ou de AK-47, des gens qui avaient le malheur à leurs trousses, des épouvantables épouvantés qui, par instinct de survie, convergeaient jusqu’à la pacifique province du Cap : Khayelitsha servait aujourd’hui de tampon entre Cape Town, « la plus belle ville du monde », et le reste de l’Afrique subsaharienne. Cent ? Mille ? Deux mille ? Walter Sanogo ne savait pas combien il en arrivait chaque jour, mais Khayelitsha allait exploser sous le nombre de réfugiés. »

Amateurs de polars gentillets, passez votre chemin. Zulu c’est du roman noir comme il est difficile d’en faire de plus sombres.
Ravages du SIDA, pauvreté, drogue, prostitution, règlements de comptes entre gangs rivaux, torture, rancœurs post apartheid, … Caryl Férey nous dépeint une Afrique du Sud bien loin des clichés de carte postale. La nation « arc-en-ciel » semble sous sa plume bien plus terne qu’on voudrait nous le faire croire.

« La baie de Noordhoek était dangereuse et peu fréquentée : les rouleaux et les requins qui croisaient au large interdisaient toute baignade, et plusieurs crimes ayant été commis sur la plage, un panneau avertissait les promeneurs de ne pas trop s’éloigner du parking… »

Du côté des personnages, on reste dans la même ambiance avec Neuman, qui enfant, a vu mourir certains de ses proches dans d’atroces conditions. Quant aux deux collègues, c’est à peine mieux. Epkeen est haï par son fils et la mère de ce dernier et le jeune Fletcher voit sa jolie épouse décrépir à cause d’un cancer.
A cette extrême noirceur à laquelle les habitués de Férey commencent à être habitués (Haka, Utu,…) s’ajoute une connaissance impressionnante des sujets évoqués – l'auteur a réalisé un travail documentaire titanesque – rendant le tout on ne peut plus vraisemblable.

« En saluant ses ennemis politiques, le président Mandela avait mis fin au massacre mais le monde, au fond, n’avait fait que se déplacer : l’apartheid aujourd’hui n’était plus politique mais social. »


Si ce polar dérangeant n’est sans doute pas à mettre entre toutes les mains (certaines scènes sont difficiles dirons nous), il n’en demeure pas moins un grand roman noir. Zulu a déjà été très largement récompensé, et ce n’est que mérité.
Pour ma part je découvrais Caryl Férey avec ce roman, qui ne sera assurément pas le dernier que je lirai de lui.



Zulu de Caryl Férey, Gallimard/Série Noire (2008), 391 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ronin 14/02/2010 16:17


Bien sur,ce blog,pardon.

Je suis en train de devorer"Haka",c'est terrible.Noir de chez noir.

Le problème,avec Caryl Ferey,c'est qu'apres,tout ce qu'on peut lire,nous semble fade.


Hannibal 17/02/2010 01:55


Bonne lecture alors !
Effectivement, et c'est peut-être bien là l'un des seuls inconvénients à lire du Férey !


ronin 09/02/2010 18:48


J'ai decouvert caryl ferey,sur ce forum,et je mesuis precipité à la bibliothèque municipale.Par chance,il y avait Utu,un livre terrible.Dans la foulée,j'ai reussi à trouver Haka,que j'ai 3 semaines
pour lire.Mais Zulu n'est jamais libre.On se l'arrache.Ce type ecrit avec ses tripes,un electrochoc,comme Chainas.Je n'ai pas eu envie de rendre Utu,je crois que je finirai par acheter les 3,sur
internet (Haka,Utu,Zulu),pour les relire à loisir.


Hannibal 10/02/2010 14:20


Sur ce forum ? Vous voulez dire sur ce blog ? Si c'est bien le cas, je suis ravi d'avoir pu vous offrir cette belle découverte.
Pour ma part, je découvre tout juste l'univers de cet auteur et n'ai pour l'instant lu ni Haka ni Utu. Autant dire qu'il me reste de belles lectures en perspective, rien qu'avec le seul Caryl
Férey.


RikMü 02/09/2009 15:06

Je n'entends que du bien de ce titre, et je crois que je vais finir par me laisser tenter !

Hannibal 08/09/2009 21:17


Et pour cause, il doit être difficile d'en dire du mal. Laisse-toi tenter, tu ne devrais pas regretter !


Pierre FAVEROLLE 30/08/2009 14:11

Tout à fait d'accord avec toi. Grandiose polar, avec des personnages inoubliables. Je le résumerai par : Brutal et sauvage. A l'image de ce que Ferey écrit. Contrairement à toi, j'aurais aimé que sa documentation du pays soit insérée avec un peu plus de subtilité. Mais, c'est effectivement un grandf livre à dévorer. Et la fin est magnifique.

Hannibal 08/09/2009 20:53


Pas grand chose à rajouter là encore, sinon te remercier pour ce commentaire.


Fabien Sonntag 26/08/2009 19:10

Il s'agit effectivement d'un polar très bien mené au niveau du style et de l'intrigue. A tambour battant. On n'a pas le temps de réfléchir ou de respirer. Je vous le conseille véritablement. On passe un excellent moment de lecture.

Hannibal 08/09/2009 20:48


Merci pour ce petit mot Fabien.
Rien à ajouter.