Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Renegade Boxing Club / Thierry Marignac

5 Avril 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Renegade Boxing Club, paru à la Série Noire en janvier, est le dernier roman de Thierry Marignac.


Résumé

Dessaignes travaille pour la Croix Rouge à Moscou. Il fréquente la pègre locale d’un peu trop près et se fait expulser du pays. Il rencontre à Paris un avocat russe qui lui promet un bel avenir à New-York en tant qu’interprète juridique. Arrivé aux Etats-Unis, il travaille d’arrache-pied pour passer les examens requis. En parallèle il s’installe dans un ghetto et redécouvre les joies de la boxe au fond de la cave de Big Steve, gérant du Renegade Boxing Club.


Mon avis

J’avais déjà lu Thierry Marignac en tant que traducteur, entre nombreux autres romans de l’excellent Rasta Gang ou encore de Cauchemar américain. Ayant découvert -on ne peut pas tout savoir ! - qu’il était lui-même écrivain, ma curiosité a été piquée et j’ai donc ouvert ce Renegade Boxing Club.

Aimant beaucoup la traduction, j’ai suivi avec intérêt le parcours de Dessaignes pour se faire accréditer en tant qu’interprète juridique auprès des tribunaux américains. Lisant à peu près le cyrillique (sans comprendre le russe pour autant), j’ai été ravi que l’auteur nous donne à voir les quelques phrases russes sur lesquelles planche Dessaignes.
Pourtant pas vraiment amateur de boxe, j’ai également lu avec plaisir les passages pugilistiques de ce roman. La boxe passe généralement bien au cinéma, mais sans les images, dans un roman, on peut se demander si ça fonctionne. Ici oui, et les descriptions - des combats notamment - sont très visuelles et nous permettent sans problème de « voir » s’affronter les boxeurs comme si l’on était soi-même au bord du ring.

J’ai par contre eu beaucoup de mal à m’intéresser à l’intrigue judiciaire à laquelle participe Dessaignes, à mes yeux loin d’être passionnante.
De plus, je n’ai pas vraiment accroché aux personnages, quels qu'ils soient. Dessaignes (le personnage principal) ne déroge pas à la règle : il n’est pas inintéressant loin de là, notamment dans cette sorte d’errance qui le caractérise, mais on voudrait en savoir plus, sur sa psychologie, son état-d’esprit… Pour les personnages comme pour le reste, j'ai trouvé dans ce roman comme un goût de pas assez.

Au final certains sujets abordés ou l’écriture de Marignac m’ont bien plu mais je n’ai pas trouvé l’intrigue et les personnages à la hauteur de mes espérances. Dommage, car il y a vraiment du potentiel dans ce roman, qui m’a laissé sur ma faim.



Renegade Boxing Club de Thierry Marignac, Gallimard / Série Noire (2009), 213 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article