Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Green Manor / Bodart & Vehlmann

25 Janvier 2009 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Bande dessinée

Green Manor est une série de trois bandes dessinées policières avec Denis Bodart au dessin et Fabien Vehlmann au scénario.















Résumé


Une tasse de thé ? Un nuage de lait ? Un soupçon de poison ? À première vue, rien ne semble différencier le très sélect club de Green Manor d'autres clubs anglais. Pourtant, derrière ses murs épais, au creux de ses profonds fauteuils, se cache le plus grand ramassis d'escrocs, de bandits et de meurtriers que la reine Victoria n'ait jamais connu.


Mon avis


Concernant la forme, Green Manor est à la bande dessinée ce qu’un recueil de nouvelles est au roman. Il s’agirait donc de « nouvelles dessinées », si je peux me permettre ce néologisme.

En effet, on trouve dans chacun des trois tomes, de cinq à sept histoires distinctes.
Si celles-ci nous présentent à chaque fois une nouvelle intrigue et de nouveaux personnages, elles ont ceci en commun qu’elles traitent toutes du même sujet : le crime sous toutes ses formes, et se déroulent dans le même cadre spatio-temporel : Londres dans le dernier quart du XIXe siècle.

J’ai trouvé les dessins réussis, et surtout, très adaptés aux histoires racontées. Aliénistes, gentlemen avec leur chapeau haut-de-forme, voitures hippomobiles, etc. : le Londres de la fin XIXe est graphiquement bien rendu et on s’attendrait presque à croiser un Jack l’Eventreur ou un Mr Hyde au détour d’une sombre ruelle.

Cependant, l’intérêt majeur de Green Manor réside selon moi dans la qualité scénaristique de ces différentes histoires et plus particulièrement dans la puissance de leur dénouement.
Si quelques une de ces fins sont plutôt moyennes, la majorité d’entre elles sont très bonnes, et certaines véritablement exceptionnelles, Fabien Vehlmann maîtrisant à la perfection l’art de la chute (celle qui tue et laisse sur les fesses).
Parmi les toutes meilleures histoires figurent Duel au sommet, Modus Operandi, et plus encore Nuit Vaudou et Post-Scriptum, véritables bijoux du genre.

Si vous aimez la bande dessinée, les intrigues policières et les dénouements inattendus, n’hésitez plus : Green Manor est fait pour vous.



Green Manor (tome 1) : Assassins et gentlemen, Denis Bodart (dessin) et Fabien Vehlmann (scénario), Dupuis (2005), 56 pages.
Green Manor (tome 2) : De l’inconvénient d’être mort, Denis Bodart (dessin) et Fabien Vehlmann (scénario), Dupuis (2005), 48 pages.
Green Manor (tome 3) : Fantaisies meurtrières, Denis Bodart (dessin) et Fabien Vehlmann (scénario), Dupuis (2005), 48 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article