Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Shadow Man / Cody McFadyen

21 Décembre 2008 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar américain

Shadow Man est le premier roman de Cody McFadyen, jeune auteur américain.

Il a été sélectionné pour la finale du Prix des Limbes Pourpres 2008.


Résumé

L'agent du FBI Smoky Barrett pensait avoir connu l’enfer lorsque son mari et sa fille ont été sauvagement abattus devant elle par un serial killer. Traumatisée, elle ne peut plus exercer son métier. Mais l’effroyable perversion d’un tueur en série la force à reprendre du service…
Shadowman a torturé et tué de manière terrifiante Annie King, tout en épargnant la petite fille de cette dernière … Il a filmé cet acte abominable puis envoyé la vidéo au FBI, mettant au défi Smoky Barrett et son équipe de l’arrêter.
Prétendu descendant de Jack l'Éventreur, Shadowman est un génie tordu qui défie toutes les tentatives du profileur pour le comprendre. Il impose à Smoky un jeu macabre, qu’elle n’aura d’autre choix que d’accepter. D'autant que Bonnie, la fille de la victime, réveille chez elle quelque chose qu’elle croyait disparu pour toujours. Et, tandis que ce monstre dérangé s’engouffre dans un délire de meurtres et de perversions, la soif de vengeance de Smoky la ramène à la vie. Quitte à affronter ses plus grandes peurs en tant qu'agent du FBI, femme, mère… et peut-être prochaine victime d’un tueur sans merci.


Mon avis

J’ai tendance, comme beaucoup de lecteurs de polars je pense, à accorder une plus grande importance aux fins de romans.
Ici, une fois n’est pas coutume, je voudrais insister sur le début.
Les premières pages de Shadow Man sont exceptionnelles de justesse, dans la description des émotions vécues par l’agent Smoky Barrett, que le lecteur se prend de plein fouet, avec quasiment la larme à l’œil, et en tout cas beaucoup d’empathie.
Le plus extraordinaire est peut-être que l’écrivain parvenant à nous faire ressentir aussi bien les émotions et la tristesse de cette femme meurtrie par la vie est…un homme.

Vous l’aurez compris, le personnage de Smoky Barrett m’a beaucoup plu.
Et peu importe si l’intrigue est parfois reléguée un peu au second plan par rapport à elle.
Vivre ces moment auprès de Smoky, la voire évoluer, que ce soit avec son entourage (ses collègues, très sympas également pour certains, ou sa fille d’adoption) ou avec Jack Junior (ce tueur en série se disant descendant de son ancêtre Jack l’éventreur, et qui partage avec elle une macabre correspondance) a été pour moi un réel plaisir.

Malgré une intrigue assez simple, Cody McFadyen parvient facilement à nous embarquer dans cette histoire très intense, et à ne plus nous la faire quitter jusqu’à son dénouement, plutôt réussi également.
Le résumé peut laisser penser que ce livre est très violent. En fait, pas tellement. Comparé à L'ange du mal dont j'ai parlé il y a peu ici-même, c'est même très "soft" puisque l'auteur nous fait frémir et plonger dans l'horreur en la suggérant plus qu'en ne la donnant réellement à voir.

Shadow Man, premier roman de Cody McFadyen est également sa première réussite.
Deux autres romans sont déjà parus Outre-Atlantique. Le premier d’entre eux - traduction de The face of death - est prévu en France pour le deuxième semestre 2009, et je pense ne pas me tromper en affirmant que les lecteurs attendant avec une certaine impatience de retrouver l'agent spécial Smoky Barett sont déjà nombreux.



Shadow Man (Shadow Man, 2005) de Cody McFadyen, Robert Laffont (2008), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Nathalie Gouyé-Guilbert (432 pages).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article