Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Oscar Peterson / Grégory Elbaz

20 Décembre 2008 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Bande dessinée

Il s'agit ici de parler du coffret Oscar Peterson que nous propose les Editions Nocturne dans sa collection BD Jazz.
Comme son nom l'indique, il s'agit de l'alliance de deux CD du pianiste de jazz canadien Oscar Peterson et d'une bande dessinée, oeuvre de Grégory Elbaz, dessinateur fondu de jazz.


Mon avis

Cet objet particulier, CD et bande dessinée, musique et littérature, est l'occasion pour moi de parler ici de musique, chose que je ne me suis pas encore décidé à faire lorsqu'il s'agit de supports purement musicaux.

Tout d'abord, la musique.
Deux CD du grand pianiste de jazz Oscar Peterson (1925-2007), musicien que je ne me lasse pas d'écouter.
Que dire ? C'est selon moi du grand jazz, mais on n'aime ou on n'aime pas, ce que je comprends bien.
En effet je n'ai pas été mélomane dans mes plus jeunes années, et ne suis pas musicien du tout, mais j'essaie depuis quelques années de rattraper ce retard, et je dois dire que je commence à prendre goût à la musique, et ces derniers temps au jazz plus particulièrement, genre qu'on aurait eu du mal à me faire écouter il y a encore quelques années.
Sur ces deux CD, 28 titres, tous enregistrés dans les années 50, ce qui permet à l'éditeur de nous les proposer à un prix abordable (en effet les droits d'auteurs sur la musique tombent cinquante ans après le premier enregistrement de l'oeuvre).

Côté BD, je dois concéder que je n'ai pas pris autant de plaisir.
Premièrement c'est très court (le temps d'écouter les deux premières pistes en l'occurence).
Je n'ai pas vraiment accroché au "langage graphique" de l'auteur, entre la peinture et le dessin, plus dans des teintes de gris que véritablement en noir et blanc.
Pour le scénario, il s'agit ici d'illustrer un moment de la vie du musicien. En l'occurence un concert qu'il donne (à Tokyo si mes souvenirs sont bons) et où il casse son tabouret, puis un second et décide finalement de jouer du piano debout, ce qui est peut-être un détail pour vous, mais pas pour cette bande dessinée.

Cet article est également l'occasion de donner un coup de projecteur aux Editions Nocturnes et à leur excellente idée que cette collection BD Jazz, comptant aujourd'hui de nombreux titres réunissant les plus grande figures du jazz.



Oscar Peterson, Grégory Delbaz, Editions Nocturne (2003).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article