Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

La disparue de Guingamp / Yann Venner

3 Octobre 2008 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

La disparue de Guingamp est le troisième polar de Yann Venner, poète et romancier  costarmoricain.

Tout comme dans les deux romans précédents, l’action se déroule – en partie – à Trélouzic, petite bourgade du Trégor créée par l’auteur. On y retrouve également le personnage de Fañch Bugalez, un marin-pêcheur enquêteur à ses heures perdues.


Résumé

Rébecca, la fille de l’adjudant de gendarmerie Félix Stereden est enlevée alors qu’elle voulait rejoindre son amant Victor, footballeur professionnel. Son scalp est envoyé à son père avec une demande de rançon importante.
L’enquête est alors confiée à Cesare Le Tellier, qui ne tient guère Stereden en grande estime.
De plus, les remous provoqués par cette affaire risquent fort de porter préjudice au club guingampais et ses dirigeants tentent alors de l’étouffer…


Mon avis

« Le polar c’est toujours des histoires sordides et on rigole jamais ».
Ce genre de phrase, je les ai – trop – souvent entendues, ou dans la finalité de critiquer le polar, ou venant de lecteurs/lectrices se plaignant sincèrement du manque d’humour qu’ils ont pu rencontrer dans ce genre littéraire.
Si ça a peut-être été le cas à une époque – et encore, permettez-moi d’en douter – je ne pense pas que les polars riches en humour manquent cruellement à l’appel. J’aurai même tendance à dire que sans forcément leur courir après, j’en croise de plus en plus au fil de mes lectures.

La disparue de Guingamp
est un parfait exemple de ces polars où l’on à du plaisir à suivre une intrigue bien ficelée, mais surtout où l’on fait énormément travailler ses zygomatiques, ce qui ne gâche rien.

Les jeux de mots sont incessants, et les moins bons sont vite oubliés tant ils côtoient les perles du genre, tel cet ex-gardien de foot qui a du mal à encaisser, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres.
Certains passages – je pense au premier chapitre de la deuxième partie – m’ont donné le fou rire, et ce en partie parce que la plupart des personnages à l’instar de Rébecca, l’apprentie coiffeuse, sont très réussis.

L’intrigue – certes pas des plus sophistiquées – est cependant suffisamment travaillée pour tenir la route… et le lecteur en haleine (pour reprendre une figure de style chère à l’auteur). Mon seul regret de ce point de vue étant de ne pas en savoir beaucoup au final quant aux motivations profondes du criminel.

Loin d’être « vénère », j’ai été ravi de découvrir ce sympathique auteur avec La disparue de Guingamp, un polar à lire pour le meilleur… et pour le rire !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ad'a 31/08/2009 10:46

Hello !
Un petit clin d'oeil à Félix...
Bonne journée
Ad'a'
http://lescheminsdel-ph-m-re.over-blog.com/article-35469129.html

Hannibal 08/09/2009 20:56


Pas sûr d'avoir tout compris mais merci pour ce petit mot.


Venner Yann 19/12/2008 21:57

Merci Hoël, pour cette critique fine, bien argumentée et sympathique. Ce roman fait suite à deux autres ouevres : BLACK TRELOUZIC, 2006 et LA DISPARUE DE GUINGAMP, 2007
Le tout faisant une trilogie avec les mêmes personnages, héros et anti-héros - sauf ceux qui ont eu la maladresse de mourir en cours de route et d'écriture.
Un quatrième opus sort en mars 2009 : "LUMIERE POUR LES OUBLIES", sous-titré " Sombre Enquête en TREGOR
Un polar sur les Sans-Papiers, la Tchétchénie et les héros habituels. Un sujet grave et actuel ! A lire pour conclure cette tétralogie ! Ce sera la fin du cycle Trélouzic... A moins que...?

Hannibal 20/12/2008 15:40


Merci de ta visite.

En attendant ton prochain roman, je te souhaite de bonnes fêtes.

Cordialement


Hannibal le lecteur