Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Versus / Antoine Chainas

23 Avril 2008 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

Versus est le second roman d’Antoine Chainas - toujours publié par Gallimard dans sa « Série noire » - après Aime-moi, Casanova dont je vous avais déjà parlé ici-même.

Il vient d'être sélectionné dans la catégorie Polar français de la sélection été du Prix SNCF du Polar.


Résumé

Après avoir voulu faire plonger des policiers municipaux impliqués dans le meurtre d’un SDF en pleine période préélectorale, Andreotti, jeune flic idéaliste, a été cassé par sa hiérarchie. Après deux années d’arrêt maladie à moitié forcé, il est intégré à la Brigade des Mineurs, dirigée par le terrible et monstrueux major Nazutti.
Nazutti est un vieux de la vieille, un flic qui a connu les petits commissariats quasi-autonomes perdus en pleines « banlieues ». C’est un homme qui s’est affranchi de toute morale, un être furieux qui marine dans une haine absolue du genre humain. Sa mission : mettre hors d’état de nuire les pervers en tout genre, les pédophiles, les violeurs en série… La loi est le dernier des soucis de Nazutti, pour qui la fin justifie tous les moyens.
À peine le binôme improbable est-il constitué qu’il se retrouve plongé dans une affaire de tueur en série. Des cadavres de pédophiles sont retrouvés avec une balle dans la tête tirée à bout portant ; à proximité, des corps d’enfants dans des sacs en plastique ; des poèmes sont placés sur le corps des victimes… Mais le plus troublant est que ces poèmes sont étrangement proches de ceux qu’un assassin d’enfants (enfermé en prison vingt ans plus tôt suite à une enquête pour le moins musclée de Nazutti) envoie à la mère d’une de ses victimes. Très vite, l’enquête va plonger Andreotti dans le passé pour le moins violent et obscène de Nazutti.


Mon avis

Versus est un roman d’une rare noirceur qui a indéniablement marqué cette année littéraire. On peut aisément s’en apercevoir au seul nombre de pages web qui lui sont consacrées, bien souvent pour en faire l’éloge d’ailleurs.

Comme dans son premier roman, la réussite principale de l’auteur réside dans son talent à nous faire vivre son histoire par d’excellentes descriptions, particulièrement adéquates.
Les personnages sont très travaillés. Nazutti, bien sûr, mais pas seulement ; les personnages secondaires jouent chacun vraiment leur rôle et ne sont pas là pour faire de la figuration.

Il demeure malgré tout un domaine dans lequel je n’ai pas encore été totalement convaincu par Antoine Chainas : c’est au niveau de l’intrigue policière en elle-même. Bien qu’elle soit ici bien plus complexe que dans Aime-moi, Casanova, et même bien trouvée, j’ai l’impression que l’auteur ne l’exploite pas au maximum.
Un sentiment mitigé sur l’intrigue, comme si j’avais senti que l’auteur pouvait faire mieux à ce niveau-là que ce qu’il proposait.
Ce n’est pas le suspense de l’intrigue qui me donne envie de tourner les pages, mais plutôt l’envie de savoir comment vont évoluer les différents protagonistes, ce qui n’est pas en soi négatif, mais que je tenais quand-même à signaler.

Une mention pour la couverture, qui comme souvent chez la « Série noire » est très réussie.

Au final, Versus est un roman noir d’une qualité indéniable, qui devrait ravir les amateurs du genre. Nombreux sont déjà les lecteurs à attendre le prochain Chainas avec impatience.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nina 05/07/2010 17:26


Le seul livre que j'ai acheté neuf (les autres,c'est d'occase ou la bibli).On ne peut decrire ce livre.Et pour le lire,il faut ètre un peu maso,car,quelle grande claque dans la figure.Ce livre m'a
fait mal,physiquement,j'en suis sortie,lessivée.A deconseiller aux amateurs d'agatha Christie,et autre polars mièvres.


Hannibal 20/07/2010 22:54



D'accord pour la claque. Par contre il me semble qu'on peut aimer Agatha Christie et Antoine Chainas. Je ne pense pas que ce soit incompatible quant on aime la littérature policière dans toute sa
diversité. J'aime bien les deux (bien qu'ils soient effectivement incomparables) et pour moi les romans de la reine du crime sont loins d'être mièvres. Que d'inventions, que d'imagination... Mort
sur le Nil, Le crime de l'Orient-Express, Le meurtre de Roger Ackroyd, autant d'excellents romans policiers. Et que dire de Dix petits nègres, que je ne me lasse pas de relire et qui est tout
simplement pour moi le meilleur whodunit de tous les temps...



Fabien 12/11/2008 21:23

Un dédale psychologique, un labyrinthe de psychodrame policier. Et un plaisir de lecture énorme et intense!!!!
c'est un livre stressant et déprimant, et surtout sublimement écrit. On est tenu en haleine tout au long des pages et des lignes. Les personnages sont tous aussi creusés les uns que les autres, et tous aussi plaisant à découvrir! Ils sont construits par strates successives! On en apprend de plus en plus tout au long du roman. Et puis, ici, pas de héros propres sur eux. Que des anti-héros à découvrir! Et puis qui pourrait dire qui est le véritable héros de ce roman?!...