Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

A la vue, à la mort / Françoise Guérin

28 Octobre 2007 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français

A la vue, à la mort est le tout premier roman de Françoise Guérin, qui est assez connue dans le monde du polar pour avoir collaboré à l'émission "Les petits polars" pour Radio France, ainsi que pour ses très nombreuses nouvelles, dont certaines ont été également publiées cette année dans recueil Mot compte double.

A la vue, à la mort a déjà obtenu le prix du premier roman du festival de Cognac, ce qui n'est pas rien, et Françoise Guérin va peut-être bien faire coup double puisque son livre est encore dans la course pour le Prix  SNCF du Polar dans la catégorie "Polars français".

alavuealamort.jpgRésumé

Dans la banlieue sud de Paris, deux et bientôt trois crimes atroces sont commis selon un scénario énigmatique. Chaque fois, on retrouve la victime énucléée et vidée de son sang au cour d'une étrange mise en scène. Très vite, le commandant Lanester, profileur d'exception chargé de l'affaire, se heurte à la logique du criminel que tout le monde a surnommé Caïn : que signifie cet oeil noir peint au-dessus des corps mutilés ? Lanester est tellement épouvanté par ce qu'il découvre qu'il en perd littéralement la vue. Aidé de son second. Bazin, et d'un chauffeur de taxi providentiel et désœuvré, il continue pourtant l'enquête, à l'aveugle et à la barbe de ses supérieurs. Mais c'est dans un voyage éprouvant au cœur de sa propre nuit, que l'homme trouvera des réponses inespérées aux grandes questions de son existence.

Mon avis

Pour un premier roman, Françoise Guérin place la barre très haut. Un enquête menée par un policier aveugle il fallait y penser. Non seulement elle y a pensé, mais elle s'est servi de cette idée originale mais somme toute assez simple pour nous offrir un superbe polar. Le personnage de Lanester est très intéressant car tout au long de son enquête, il en apprend autant sur lui que sur le meurtrier, qu'il a surnommé Caïn. De plus, le roman est très rythmé, ce qui entraîne vraiment le lecteur sans effort de sa part jusqu'aux dernières pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

anjelica 09/12/2007 22:32

Je pense le lire très prochainement

Françoise 12/11/2007 20:11

Merci, Hannibal ! De la part d'un grand lecteur de polars, c'est un bel encouragement.