Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Amerikkka / N. Otero & R. Martin

12 Septembre 2007 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Bande dessinée

Amerikkka est une série de BD française sur le thème du Ku Klu Klan. Les dessins et les couleurs sont de Nicolas Otéro (auteur de Bonecreek) et les scénarii de Roger Martin, un des plus grands spécialistes mondiaux du KKK auteur notamment de AmeriKKKa : Voyage en Amérique fasciste et de quelques polars remarqués. Elle comprend actuellement 5 tomes pouvant se lire dans le désordre. Le sixième est prévu pour le 20 septembre 2007.

Amerikkka.GIF

Résumés

Tome 1 : Les canyons de la mort

Quand la Justice est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angela Freeman et Steve McAllister. Leur première aventure les mène à la frontière texane, où des immigrées mexicaines ont disparu... Basée sur les dossiers du grand spécialiste mondial du Klan, une enquête réaliste et haletante.

Tome 2 : Les bayous de la haine

Quand la Justice est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angela Freeman et Steve Ryan. A peine échappés aux Canyons de la mort de la frontière mexicaine, les voilà en Floride. Pas celle de Miami ou de Daytona Beach ni celle du Sea, Sex and Sun. Là où ils se rendent s'étendent marigots et bayous peuplés d'alligators. Mais les inconnus qui ont assassiné Jack Lancaster pour l'empêcher de témoigner sont infiniment plus dangereux...

Tome 3 : Les neiges de l'Idaho

Quand la justice est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angela Freeman et Steve Ryan... Steve a infiltré un camp militaire " survivaliste ". Le Klan va le mettre à l'épreuve. Angela le sauvera-t-elle de ce véritable traquenard ? Le dessin semi-réaliste de Nicolas Otéro apporte humour et distanciation, tandis que l'écrivain Roger Martin nous fait vivre de l'intérieur l'organisation paramilitaire du Klan

Tome 4 :  Les aigles de Chicago

Quand la Justice, est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angéla Freeman et Steve Ryan. A Chicago, les pouvoirs publics restent discrets alors que des groupes extrémistes attaquent des noirs, des homosexuels, une clinique pratiquant l'avortement... Angéla et Steve trouveront-ils les commanditaires de cette violence aveugle ? L'écrivain Roger Martin est le spécialiste français du Klan, chacune de ses histoires repose sur des faits réels. Le dessin semi-réaliste de Nicolas Otéro apporte la distanciation nécessaire à cet univers documenté.

Tome 5 : Les commandos de Philadelphie

Philadelphie : Une organisation inconnue des services de police, le Front de Libération des animaux, vient de revendiquer un attentat qui a coûté la vie à une chercheuse réputée. Une affaire atypique pour Angéla et Steve, les deux agents anti-Klan. Il leur faudra séparer le bon grain de l'ivraie, car dans le maquis des associations de défense des animaux se cache une organisation criminelle dont le mystérieux dessein reste à découvrir. L'écrivain Roger Martin est LE spécialiste français du Klan, chacune de ses histoires repose sur des faits réels. Le dessin semi-réaliste de Nicolas Otéro apporte la distanciation nécessaire à cet univers documenté.


Mon avis

Question scénario, j'ai été conquis. Les histoires sont pleines d'action et très crédibles (et pour cause, car basées -malheureusement- sur des faits réels).

Par contre je dois bien avouer que je n'ai pas accroché du tout au dessin que je trouve assez laids, et plus particulièrement les visages des personnages. Exemple : lorsque l'on compare le visage d'Angela dans les différents tomes, on a parfois l'impression d'avoir affaire à quelqu'un d'autre tant des différences se font (longueur du cou, rondeur du visage,...).
De plus tous les personnages du KKK ont des belles têtes de méchants. Pour moi ils le sont effectivement, mais j'ai bien peur que dans la vraie vie les membres du KKK ressemblent plus à Monsieur tout le monde qu'à des skinheads bodybuildés.

Ma préférence va pour le tome 3, dans lequel Steve Ryan, notre héros, va infiltrer une base d'entraînements des soldats du KKK.

Pour finir, un chiffre cité en intro par l'auteur et qui fait peur : "11% des américains sont d'accord avec les idées du Ku Klux Klan".
Il faut toujours se méfier de ce genre de chiffres, qui ne m'étonnent pas plus que ça d'ailleurs, mais savoir qu'un américain sur dix cautionnent les pires horreurs sur des personnes en raison de leur couleur de peau, conviction politiques ou préférences sexuelles, ça fait quand même froid dans le dos.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article