Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Promise Me / Harlan Coben

13 Août 2007 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar américain

Promise Me ou Promets moi est le huitième roman d'Harlan Coben mettant en scène son personnage de Myron Bolitar et ses amis, Win, Esperanza, ...

promiseme.gifRésumé

Reconverti dans les relations publiques, Myron Bolitar mène une existence confortable. Mais c’est compter sans la promesse qu’il a faite à une amie d’enfance de veiller sur sa fille, Aimée. Lorsque celle-ci disparaît, Myron reprend du service… Un véritable cauchemar savamment orchestré par le maître incontesté de nos nuits blanches.
Six ans. Six ans déjà que Myron Bolitar, ex-champion de basket, ex-agent sportif, ex- détective de choc, n’a pas touché une arme à feu. Six ans qu’il s’est tenu loin des petites frappes et des gangsters de tout poil. Mais cette existence tranquille est sur le point de basculer…
Myron Bolitar a fait une promesse.
Celle d’être là pour Aimée, la fille d’une amie.
N’importe où, n’importe quand.
Quelques jours plus tard, la jeune fille disparaît. Myron est la dernière personne à l’avoir vue… Fugue ? Enlèvement ?
Myron mène l’enquête, pour prouver son innocence, mais aussi parce qu’il a promis aux parents d’Aimée de retrouver leur fille.
Et une promesse est une promesse…

Mon avis

Après avoir lu quatre Harlan Coben, j'avais préféré arrêter jugeant qu'il se ressemblait trop dans leur construction (personnage disparu ou mort refaisant surface et amenant avec lui son lot de problèmes). Après une longue pause je me suis remis au Coben avec ce Promise Me que j'ai déniché en VO.
Toujours une disparition me direz-vous (deux mêm), mais j'ai aimé l'histoire. Coben a toujours ce style efficace. Ses personnages, Myron et Win en tête sont toujours vraiment sympas. L'intrigue bien qu'assez simple connait plusieurs rebondissements. Approchant de la fin j'ai été d'abord déçu, mais dans les derniers pages, Coben en remêt une couche qui change tout l'éclairage qu'on avait de l'histoire.
Un bonne aventure de Myron Bolitar que j'ai eu la chance de lire en Anglais. Si vous en avez l'occasion et les capacités (bien que le niveau ne soit pas redoutable), préférez la lecture en VO, c'est vraiment un plus, je vous l'assure.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Géraldine 26/07/2008 01:02

Un autre auteur américain à lire en VO dans la mesure du possible, c'est John Grisham. Pas redoudable, hormis dans le suspens !

Géraldine