Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Le scaphandre et le papillon

20 Juillet 2007 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Cinéma

Le scaphandre et le papillon est un fim tiré du roman éponyme de Jean-Dominique Bauby. Le film, sorti sur les écrans le 23 mai 2007 est réalisé par Julian Schnabel, avec entre autres, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, Marie-Josée Croze, Anne Consigny, et une des dernière apparitions de feu Jean-Pierre Cassel dans le rôle du père de Jean-Do.

Scaphandreetlepapillon.jpgSynopsis

Le 8 décembre 1995, un accident vasculaire brutal a plongé Jean-Dominique Bauby, journaliste et père de deux enfants, dans un coma profond. Quand il en sortit, toutes ses fonctions motrices étaient détériorées. Atteint de ce que la médecine appelle le "locked-in syndrome", il ne pouvait plus bouger, parler ni même respirer sans assistance.
Dans ce corps inerte, seul un oeil bouge. Cet oeil, devient son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie. Il cligne une fois pour dire "oui", deux fois pour dire "non". Avec son oeil, il arrête l'attention de son visiteur sur les lettres de l'alphabet qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières...
Avec son oeil, il écrit ce livre, Le Scaphandre et le papillon, dont chaque matin pendant des semaines, il a mémorisé les phrases avant de les dicter...



Mon avis

J'ai lu le livre il y a quelques années. Je me suis dit avant d'aller voir le film que cette histoire devait être très difficile à adapter sur grand écran. Julien Schnabel a fait des miracles. La façon de filmer, restituant les sensations éprouvées par Jean-Do sont très crédibles et rendent bien. Mathieu Amalric est énorme dans son rôle. Je me suis demandé comment il pouvait jouer à ce point le tétraplégique, avec rictus, regard vif mais triste, ... Dans certaines scènes il joue vraiment avec son oeil, toutes les émotions passe par là et on les comprend : c'est le langage des yeux, tout simplement.
Ce film est un de ceux qui nous permettent de relativiser nos tracas quotidiens.
Un film à la hauteur du livre, à voir/lire et à revoir/relire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article