Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hannibal le lecteur

Point zéro / Antoine Tracqui

13 Janvier 2014 , Rédigé par Hannibal Publié dans #Polar français, #Prix Polars Pourpres

Point zéro / Antoine Tracqui

Point zéro est le premier roman d'Antoine Tracqui. Il a été publié par les éditeurs/libraires de Critic (basés à Rennes) en mai 2013.
Il fait partie des trois finalistes du Prix Découverte Polars Pourpres.


Résumé

En 1938, un jeune chercheur tente de quitter l'Italie de Mussolini avec une mallette. A l'intérieur, les résultats de ses recherches : une découverte qui pourrait bien changer l'avenir...
États-Unis, 1944. Trois hommes influents s'assemblent pour mettre sur pied un projet qui pourrait bien faire basculer la Seconde Guerre mondiale.
2018. Kendall Kjölsrud, un milliardaire d'un certain âge, a créé la K2, une société privée ayant recruté des agents parmi les tous meilleurs afin de réaliser des missions de sauvetage des plus risquées aux quatre coins du monde. Cette-fois ci, c'est en Antarctique qu'ils vont être amenés à opérer, après qu'un satellite ait fait une étonnante découverte.

Mon avis


Point zéro est un premier roman. D'un premier roman, il a les qualités et les défauts. S'étalant sur près de 900 pages, trois époques – dont le futur – et plusieurs continents, il a le mérite d'être ambitieux. Le parti pris d'Antoine Tracqui de faire entrer en résonance ses intrigues avec l'Histoire mondiale et de faire se croiser ses personnages avec des personnalités réelles est une des plus-values du roman. Certains passages de vulgarisation historique – sur la conquête de l'Antarctique par exemple – sont particulièrement intéressants.

« Huit cent fois par seconde, la centrale inertielle et la batterie de capteurs télémétriques répartis sur tout le fuselage mesuraient maintenant les plus infimes variations d'assiette, et l'autodirecteur les corrigeait aussitôt en un rétrocontrôle bien trop rapide pour être perçu par des sens humains. »


Si les scènes d'action – et il y en a ! –, très visuelles, sont également réussies, on peut cependant reprocher à ce roman un manque de fluidité, voir même des longueurs. A-t-on besoin de connaître les moindre caractéristiques quant à la puissance de feu de telle arme, le fonctionnement de tel moteur d'avion ou l'organigramme de telle officine ? À trop vouloir montrer qu'il maîtrise son sujet, l'auteur ennuiera peut-être certains lecteurs, peu soucieux de tout savoir du calibre ou de la portée d'un fusil d'assaut, pourvu qu'il puisse tuer et jouer son rôle dans l'histoire.
De même, à force de voir les protagonistes se sortir de situations plus extrêmes les unes que les autres sans une égratignure ou presque, on peine globalement à s'y attacher.

Mais pour peu qu'on fasse l'effort d'oublier un peu les points précédemment cités, l'intrigue parvient à nous embarquer. Tout s'accélère dans le dernier tiers et l'on reste finalement assez pantois face à la teneur des ultimes révélations, difficilement prévisibles. À défaut d'être parfaitement crédible (mais est-ce le rôle d'une fiction ?), tout les éléments s'imbriquent et l'ensemble tient la route. Alors à défaut d'être totalement convaincu, disons que ce techno-thriller se lit bien et qu'il augure de bonnes choses pour Antoine Tracqui, finaliste du Prix Découvertes Polars Pourpres pour ce Point zéro. Pour un premier roman, c'est déjà pas mal non ?


Point zéro, d'Antoine Tracqui, Éditions Critic (2013), 877 pages.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article